HANATA GARDEN

HANATA JARDIN ZEN 1

Les jardiniers traversent le pont de bois et passent dans mon dos, ils traînent leurs chaussures dans les graviers comme le font les enfants. Je suis assis au bord de l’eau. Je guette ma vie. Ici j’ai rendez-vous avec mon histoire et je l’attends. Obstinément. Pourtant longtemps j’ai douté d’elle, je l’ai repoussé du pied, je ne l’ai pas aimé…

Au loin, de l’autre côté du lac, deux dames déjeunent sur un banc. Je devine les baguettes qu’elles portent à leurs lèvres. L’eau cascade en bulles de lumières sur les mousses et sur les pierres. Les fleurs des rhododendrons et les feuilles des bambous frissonnent.

A deux rues à peine de ma chambre, il y avait ce jardin. Il avait toujours été là, mais ma frénésie de rencontres, chaque matin m’obligeait à m’éloigner, vers les tours de la ville.

Les voix des jardinières accroupies dans les hautes herbes se mêlent à la brise. Elles trient les herbes, brin par brin et cachées sous leurs coiffes blanches, elles me font penser à trois grosses fleurs qui auraient choisi de pousser dans ce coin du jardin, avec entêtement.

Je reviens toujours ici. Souvent le matin. Le portique de bois. Je met 150 yens dans la machine et je prends un ticket. Dans la maison près de l’entrée, chaque jour la même femme agenouillée dans une petite pièce, sur des tatamis, qui s’incline pour me saluer. Parfois ça m’énerve, je tente de l’éviter, étouffant le bruit de mes pas sur les graviers, mais toujours elle se précipite pour me saluer…

Clapotis de l’eau, les carpes font les folles.

Les saisons sont passées, je suis resté longtemps devant le lac, près du pavillon de thé. J’entends la voix d’une enfant, le cri d’un corbeau, le rire d’un homme. Une petite fille joue avec son père. A ce moment tout me semble ordonné. Les pierres, les carpes, les iris et les libellules,  tous acceptent la danse. Mais moi je ne sais qu’observer…

Le maître de thé, Sen no RIKYU a pourtant enseigné : Ichi go, ichi e

Les choses viennent à notre rencontre, elles ne se présentent qu’une seule fois… Mais que pouvons-nous comprendre ?

HANATA JARDIN ZEN 4

HANATA JARDIN ZEN 3

HANATA JARDIN ZEN 6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :