UN JOUR PAS PLUS

SHIBUYA 12

Délice des dernières heures à Tokyo. Les derniers moments car le temps est maintenant mesuré, le choix s’impose et même pour le choix il n’y a plus assez de temps. Une journée, pas plus.

J’ai failli marcher sur un long serpent vert sur un trottoir et mon coeur a fait un bond. Le serpent a sifflé et puis détalé sous mon pied. Je me suis rappelé que même si je marche dans Tokyo, ce pays est sauvage jusque sur les trottoirs de ces villes, les buildings ultra sophistiqués n’empêchent pas la vie sauvage de continuer à se développer dans les interstices de béton où poussent les herbes. D’ailleurs partout près de la rivière qui passe juste à côté de Shinjuku il y a de petits panneaux de mise en garde avec un joli dessin de serpent. Après le serpent j’ai ressenti une fatigue énorme, je suis revenu à la maison et j’ai dormi douze heures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :