NEZU

NEZU MUSEE 1

NEZU MUSEE 34

NEZU MUSEE 10

NEZU MUSEE 8

NEZU MUSEE 12

NEZU MUSEE 17

NEZU MUSEE 18

NEZU MUSEE 22

NEZU MUSEE 28

NEZU MUSEE 24

NEZU MUSEE 27

NEZU MUSEE 21

NEZU MUSEE 46

NEZU MUSEE 43

NEZU MUSEE 37

NEZU MUSEE 39

NEZU MUSEE 48

NEZU MUSEE 19

NEZU MUSEE 15

NEZU MUSEE 35

NEZU MUSEE 36

Je le suivais souvent dans les montagnes et les forêts. Je crois me souvenir maintenant qu’il me montrait les herbes et les insectes. Je ne me souviens pas qu’il m’en donnait les noms mais la nature l’intéressait. Je suivais son pas avec mes jambes d’enfant et aujourd’hui encore, si longtemps après, je garde des traces de cette émotion qui était la mienne lorsqu’il me proposait d’aller crapahuter, comme il disait, avec lui dans les montagnes. J’étais fier de suivre mon père. Nous grimpions par des sentiers de muletiers dans nos Pyrénées et nous redescendions en fin de journée, les bras chargés de fleurs ramassées sur les pentes. En ce temps là il était encore permis de cueillir les iris du Tourmalet. Fleurs que nous donnions fièrement à elle qui était restée en bas à nous attendre.

Mon père et moi ne parlions guère. Jamais. Aujourd’hui, même au prix d’un effort bien inutile, je ne me souviens pas d’une seule conversation que nous aurions pu avoir tous les deux. Et je m’étonne qu’il m’ait vu grandir sans avoir eu l’envie de me parler.

Je parle souvent à ma fille et je pense à lui. Même si parfois prenant son air le plus sérieux elle me dit « quand même je pense que c’est intéressant ce que tu me dis même quand je comprends pas tout« . Je parle avec ma fille et j’ai le sentiment confus que je lui dois bien cela, à mon père.

Dans le magnifique jardin du musée NEZU me vient l’envie de penser à eux. Autour de moi la nature hurle l’été de ses cris et  de ses senteurs. Les ombres et les lumières s’entremêlent au chant des cigales. Des statues de pierres moussues  évoquent la fraîcheur, peut-être est-ce la fraîcheur du passé.

Hier soir à l’occasion d’un dîner avec Bruno, je lui ai demandé de me conseiller sur un lieu à visiter pour mon dernier jour à Tokyo. J’ai précisé que je voulais un lieu loin du bruit, loin des boutiques, loin de la chaleur, loin du temps.

Il m’a répondu : « Je n’y suis encore jamais allé, mais je sais déjà que j’aimerai ce lieu et toi aussi tu devrais t’y plaire« .

Son conseil fut des plus heureux. Il m’en aura fallu des séjours à Tokyo avant d’arriver dans ce jardin… Le musée NEZU à Minami Aoyama est un endroit délicieux, hors du temps.

Ma mère aussi avait ce contact si particulier avec la nature. Je m’en suis aperçu lorsqu’elle s’est trouvée veuve. Dans sa maison du Loiret, désormais solitaire, elle était visitée par les oiseaux, les chiens du voisinage et les chats errants. C’était un lieu protégé par la douce lumière de sa présence. Les fleurs du jardin le savaient, les chattes qui venaient régulièrement y mettre bas aussi. Elle aimait les êtres vivants bien qu’elle répétait à mon attention et à chacune de nos conversations « elle n’est vraiment pas belle la vie« . Peut-être incarnait-elle cette compassion naturelle envers les souffrances des êtres dont parlent les bouddhistes.

J’ai bâclé le tour des collections de peintures, calligraphies, céramiques et sculptures présentées à l’intérieur du musée, sans doutes remarquables, mais je me suis vite retrouvé dans le jardin.

Je n’ai rien pu faire pour vous empêcher de partir. Je n’ai pas su vous retenir. Je pense à cela en déjeunant face à la baie vitrée du Café NEZU qui offre une vue plongeante sur les petits sentiers de pierre qui descendent dans le jardin. Nous sommes pour ainsi dire au-dessus des arbres, au loin nous apercevons les toitures des maisons de thé cachées au cœur de la végétation, dans le café des haut-parleurs diffusent des œuvres classiques pour piano.

Je suis au Japon pour quelques heures encore. Je pense à vous deux qui maintenant êtes partout. Regardez comme c’est beau. 

.

.

Le musée NEZU a été créé en 1941 à la demande de M Kaichiro NEZU (1860-1940), riche industriel et collectionneur.

Le site du musée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :