VARIATIONS POUR UN ÉTÉ (2)

Retour du pays Flamand. En fait d’imprenable bastion, sur la plage de Blankenberge nous n’avons réussi qu’à creuser un misérable trou dans le sable mouillé dont nous nous sommes vite lassés elle et moi pour aller sauter dans les vagues. Et c’était bien.  Je marchais sur les pavés de Bruges à la recherche de la photo qui résumerait mon existence et je me rappelais avoir tant de fois séjourné dans cette ville, il y a presque vingt-ans. Je n’ai pas été foutu de retrouver dans mes souvenirs quels avaient été mes bistrots favoris, où m’étais-je assis le plus souvent, qu’est-ce que j’y avais fait de mes journées … Et c’est pour moi un véritable mystère. Un voile s’est fermé.  Je pense que je devais marcher du matin au soir comme je l’ai toujours fait partout. C’était une époque de douleur. j’étais venu m’enfermer dans cette cité pour avoir mal.

Comme cette vie est mystérieuse. A peine deux années en arrière et il y avait Katatsumuri et nombre de visages et de lieux qui m’étaient habituels. Aujourd’hui je me réveille et je m’endors chaque jour dans une forteresse de silence. Aujourd’hui encore je traverse avec délectation une zone aride avant la prochaine floraison.

Retour à Paname donc, et encore une fois je suis retourné voir le film d’Agnès Varda et de JR. J’entends souvent les gens me dire qu’ils sont incapables de regarder deux fois le même DVD … D’autres sont incapables de lire deux fois le même livre… Je ne sais jamais quoi répondre tant leurs mots me sont incompréhensibles. Aujourd’hui j’ai réfléchi à la question : leur semble-t-il  impensable d’aller visiter deux fois le même ami ? Evidemment si on considère les films de l’été qui sont à l’affiche …

D’ailleurs j’y ai emmené une amie. J’ai encore adoré la scène de collage de la photo de Guy Bourdin sur le bunker. J’ai adoré la voix d’Agnès lorsqu’elle parle de ses morts. La mer en une nuit avait lavé le bunker et emporté la photo. J’ai pensé au château de sable que j’aurais pu faire avec ma fille. Nous aurions dû insister tout de même.

photo extraite du film –  Visages, Villages  – d’Agnès Varda et JR.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :