VARIATIONS POUR UN ÉTÉ (3)

A peine débarqués à Bruges, nous allons boire une bière dans le même café suffisamment éloigné des rues touristiques pour préserver une relative intimité à ses habitués. C’est un quartier pour vivre, pas de boutique de dentelles, encore moins de chocolats. En général en poussant la porte nous sommes accueillis par quelques secondes de silence avant que les conversations ne reprennent. 

Découvert à Bruges. Dans une galerie d’art près du musée Groeninge. Pour se mettre à l’abri de la foule et aussi pour se délasser les yeux de tous ces murs de briquettes rouges. Le délire de l’artiste Belge Stéphane Halleux. De ses personnages construits à partir de petites pièces de métaux rouillés ou de vieux appareils électriques hors d’usage émane une telle force qu’on les croit facilement capables de s’animer. Les corps et les engins recréés par l’artiste avec des éléments que notre mémoire parvient encore à identifier ( mais pour combien de temps ? )  nous sont si familiers que notre imaginaire reconnaît sans hésitation aux ailes le pouvoir de voler, aux roues la possibilité de rouler et aux cadrans le devoir de mesurer, même les boutons doivent bien avoir de réelles et surprenantes fonctions !

 

« Ce ne sont pas les enfants qui sont distraits à l’école, c’est l’enseignement qui distrait les enfants de leur imaginaire naturel »  Extrait du superbe livre : Sculptures aux Editions Méconium Artworks et Stéphane Halleux. Pour les photos j’ai eu l’envie de photographier quelques pages du livre acheté  à la galerie, ce livre sera mon unique souvenir de Bruges finalement, et j’ai choisi de retravailler toutes les photos pour les présenter à ma façon. Pour en voir plus et beaucoup plus, allez donc jeter un œil au site officiel de l’artiste :

Le site officiel de Stéphane Halleux 

 

2 réflexions sur “VARIATIONS POUR UN ÉTÉ (3)

  1. Bruges pousse fort pour que la vie locale se maintienne et que Bruges ne finisse pas comme Venise ou il n’y a plus vraiment de locaux. L’installation d’étudiants est aidé financièrement et les boutiques à destination des locaux sont elles aussi préservées. Les projets immobilier quant à eux sont auscultés à la loupe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :