NABESHIMASHOTO PARK

Ambiance d’un petit jardin public à dix minutes à pieds de la bruyante gare de Shibuya, pour la réussite de l’expérience en immersion des écouteurs sont recommandés, ainsi qu’un bon fauteuil, un peu de solitude et aussi un écran d’ordinateur pour les images, à surtout éviter : l’écran misérable du IPhone à l’heure de pointe dans le métro, car vous […]

WOW

Depuis mon arrivée au Japon je n’ai pas pris le temps d’écrire sur ce blog. Besoin d’autre chose, d’écrire en secret peut-être. Mais hier, wow, la folle journée me donne l’envie de donner quelques news, ceci dit je pense qu’il va me falloir quelques mois avant de digérer et de pouvoir présenter les choses avec […]

LAISSEZ AUX AUTRES.

« Zazen vous fait percevoir que vous n’êtes pas, vos pensées. Vous êtes présence. Vous êtes rayonnement. Vous êtes silence… » Fin d’après-midi à Paris. Les bruits de la cour se glissent par une fenêtre entrouverte. Des enfants chahutent quelque part et la voix d’Alexis se mélange à l’air chaud du zendo. « Laissez aux autres, qui vous […]

JACQUES

Pour toi, mon amour, je voudrais avoir une longue, longue, longue, longue et large queue …. de pan. Ce soir Jacques chante en live dans ma radio. Il est bien là, non il n’est pas parti, c’était encore une de ses fantaisies. Il est en pleine forme dit Jean-Louis Foulquier. Qui lui non plus n’est pas parti. […]

ASAKUSA

Le ciel s’assombrit. Les boutiques d’Asakusa une à une allument leurs enseignes. La nuit arrive. Un flot d’hommes et de femmes encombre encore les allées. Des familles, des amoureux, des adolescentes un peu folles, des africains un peu largués au japon, des jeunes femmes en kimonos à fleurs mauves. Chacun marche d’un pas léger vers […]

LE BOIS FRAPPE LE BOL

Le bois frappe le bol. Le son frappe le coeur. Une vibration traverse mes os. Elle emporte dans ses tourbillons des fragments de mon histoire. Elle se cogne à la nuit qui encombre encore nos têtes. Le bois frappe le bol. Le son est différent. La main est toujours différente. La vibration étend ses ailes, […]

LA MAISON

Maintenant il fait nuit. J’écris ces mots et France Inter annonce l’arrivée imminente d’un typhon sur le japon, le plus terrible de ces dix dernières années… La nuit est tranquille sur Paris et je pense à La maison du Japon. La maison. Plus que tout autre moment, j’aimais l’épaisseur des après-midi lorsque la grande maison […]

VERS LA LUMIERE (NAOMI KAWASE)

«Rien n’est plus beau que ce que l’on a sous les yeux et qui s’apprête à disparaître» 16 h 45 Cinéma Les Halles Naomi Kawase «Vers la lumière».  18 h 30 Sortie, contourner le Forum des Halles, traverser le Sébastopol jusqu’à la rue Quincampoix. 19 h 00 zazen. «Laissez-vous accueillir par l’assise» En retrouvant l’agitation du quartier Beaubourg après […]

ASSIS

Je ne sais pas où nous sommes assis. Peut-être en nous-mêmes. C’est ce qu’on entend dire un peu partout. Mais très vite les bruits du monde nous ramènent à la lisière de notre possibilité. Nous sommes assis dans le petit matin un point c’est tout. Et en moi il n’y a pas de silence, pas […]

IL Y A LE TEMPS

Il y a le temps, il y a la roue du temps et tout ce qui va autour et puis il y a nous, malmenés, égarés, nous tombons, c’est l’image. Mon corps est sans frottement, sans direction, mon corps tombe de l’espace, je peux étendre les bras, écarter les jambes, pas de peur et je […]

DESORGANISER LE MONDE

Encore un voyage à désorganiser. Le prochain voyage en prenant bien soin d’éviter les cafards. A tout prix car après tout ce n’est qu’une question de prix. Encore qu’il n’y a souvent que les cafards qui soient les mieux informés de la vie japonaise. Je gagnerais sûrement à copiner. Mais cette fois je veux des […]

IZAKAYA

Comment s’appelait cette jeune femme. Ma mémoire laisse filer les contours de son visage et même le son de sa voix. C’est curieux les bribes qui nous restent. On s’en arrange finalement. Il nous suffit de savoir que les choses ont été vécues par nous pour qu’une image même floue suffise à notre bonheur. A […]

LA PAUPIÈRE

« Les quelques traits qui composent un caractère idéographique sont tracés dans un certain ordre, arbitraire mais régulier; la ligne, commencée à plein pinceau, se termine par une pointe courte, infléchie, détournée au dernier moment de son sens. C’est ce même tracé d’une pression que l’on retrouve dans l’oeil japonais. On dirait que le calligraphe anatomiste […]

4026

Cette préfecture a reçue la certification Marianne pour son accueil, lors de la dernière enquête de satisfaction 77 % des usagers se sont prononcés satisfaits de l’accueil. Un simple SMS sibyllin nous aura conduit ce matin devant les grilles de la Sous-préfecture de Torcy. Deux mois auparavant, j’avais dû livrer à peu près 2 kg […]

FAMILLE SYRIENNE

Il y avait comme tous les soirs des gens qui se croisaient, se bousculaient, se pressaient de rentrer chez eux, et les couloirs souterrains de la gare RER des Halles étaient étrangement silencieux malgré tout, chacun se tenait enfermé dans ses pensées, course contre la montre, journée qui finit, tout ce qu’il reste à faire, soirée maussade, et […]

VARIATIONS POUR UN ÉTÉ (5)

Le train de Pema roulait déjà vers le sud, nous laissant un peu solitaires, lorsqu’une vieille connaissance nous interpella aux abords des quais de la Gare d’Austerlitz. Corto avait fait le voyage jusqu’à nous, sans doute pour nous aider à imaginer nos propres chemins et ainsi traverser l’épaisse brume qui enveloppe nos routines. Décidément, les aventuriers se succèdent dans mon été et […]

VARIATIONS POUR UN ÉTÉ (3)

A peine débarqués à Bruges, nous allons boire une bière dans le même café suffisamment éloigné des rues touristiques pour préserver une relative intimité à ses habitués. C’est un quartier pour vivre, pas de boutique de dentelles, encore moins de chocolats. En général en poussant la porte nous sommes accueillis par quelques secondes de silence avant que les […]

VARIATIONS POUR UN ÉTÉ (2)

Retour du pays Flamand. En fait d’imprenable bastion, sur la plage de Blankenberge nous n’avons réussi qu’à creuser un misérable trou dans le sable mouillé dont nous nous sommes vite lassés elle et moi pour aller sauter dans les vagues. Et c’était bien.  Je marchais sur les pavés de Bruges à la recherche de la photo qui résumerait […]

SANS DOUTE

Sans doute qu’elle ne s’en rappellera pas. Lorsqu’elle sera devenue femme, elle ne se rappellera pas qu’elle tenait ta main et que vous marchiez de la même lenteur. Je voudrais protéger cette image précieuse de l’effacement du temps. Vous marchiez d’un pas cahotant sur les graviers d’un jardin. Son pas hésitant de petite fille accordé […]

POUR CAUSE D INVENTAIRE

Je regarde partir un à un les morceaux de mon canapé que j’ai vendu pour trois sous et je constate le grand vide laissé au milieu du salon. J’en viens à penser que peut-être, à notre insu, c’est à dire sans qu’on ait pu imaginer pareille absurdité, il existe autour de nous, un objet dans notre environnement, […]

DEVANT CETTE PORTE

Devant cette porte. Ce soir le ciel coule. On est à l’heure où dans les rues les passants en ont fini de passer. Surtout dans ce quartier éloigné des commerces. Un quartier tranquille à peine éclairé par les réverbères. L’homme s’est figé là, sur le trottoir d’en face, un échange de voix l’a arrêté dans […]

L’HISTOIRE DE WALLACE

« Ce que je vois, ce que j’entends, ce que je sens, n’est-ce pas l’apparence d’un monde devant le monde ? » interrogeait Bruno GANZ dans « Les ailes du désir ». . Il suivait le fil de l’eau, ne savait ni d’où elle venait ni où elle allait, la matinée était déjà chaude. Il longeait le canal regardant […]

JOURS SANS HISTOIRE

Il y a les moments de silence où je t’observe assise sur le sol. Un livre entre les mains, tu observes attentivement une page et puis une autre page. J’approche mon visage de ton visage et je goûte ce silence qui t’enveloppe. Ce silence je le connais bien. Je te demande si tu es triste, […]

NEZU

Je le suivais souvent dans les montagnes et les forêts. Je crois me souvenir maintenant qu’il me montrait les herbes et les insectes. Je ne me souviens pas qu’il m’en donnait les noms mais la nature l’intéressait. Je suivais son pas avec mes jambes d’enfant et aujourd’hui encore, si longtemps après, je garde des traces […]