À propos

hokusai waves

La Grande Vague de Kanagawa 神奈川沖浪裏  de Hokusai. J’imagine que ce blog ressemble à peu près à cette scène de fureur et de fragilité complices, les textes présentés ont été écrits parfois à Tokyo, parfois à Paris, à des époques différentes et leur ordre de lecture ne dépendra que de vous. J’ai volontairement choisi de ne pas les dater pour les traiter comme de simples matériaux, de même que les photos et les articles n’ont qu’un lien mystérieux entre eux…

Il y a aussi les livres et il va sans dire que les titres présentés me sont chers au plus haut point, ce sont des livres précieux dans mon quotidien, parfois je les associe avec mes ruminations tokyoïtes ou parisiennes et parfois aussi avec de la fiction. Il ne s’agit nullement ici de critique de livres, je n’en ai pas la moindre envie. Disons que ces amis participent à mes itinéraires, m’obligent à m’aventurer plus loin. Et si je pouvais ainsi susciter la curiosité  de quelques lecteurs pour ces ouvrages alors j’en serais encore plus heureux.

Depuis peu, sur ce blog, il y a aussi certaines des interviews que j’ai réalisées depuis une douzaine d’années entre Paris et Tokyo. Elles ont tout d’abord été publiées sur le site web de l’association Katatsumuri, puis sur le site de l’association Kikoeru? et aujourd’hui j’en déménage quelques-unes sur ce blog. Je vais continuer ce travail d’interview, mais sans structure associative, en solo, pourtant j’aime l’excitation que procure la réunion d’une équipe autour d’une table remplie de victuailles, j’aime les idées qui fusent de toutes parts, et j’aime surtout poursuivre cette quête qui me tient éveillé depuis, toujours, j’ai bien du mal à en partager l’essence avec d’autres, il est vrai que cette quête me tient en permanence au bord du précipice, pas vraiment dans la vie rêvée, pas vraiment dans la vie matérielle, mais alors où ? Borderline mon pote. Très tôt j’ai été marqué au fer rouge par les textes de Jack kerouac et ceux de Taisen Deshimaru.  

Tout cela pourra sembler chaotique mais constitue une seule et unique aventure, qui n’en finit pas de me faire dériver vers des rencontres avec des hommes et des femmes remarquables. Les raconter est ma véritable joie.

daNIel

 

露の世は   monde de rosée

露の世ながら   c’est un monde de rosée

さりながら  et pourtant pourtant

.

( Kobayashi Issa   小林 一茶 ).

.

Pour en savoir plus sur moi, il y a aussi cet article : La paupière.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :