Mami Suzu et Izaki Tetsuya (french and japanese version)

Avril 2007. Quartier de Nishi Shinagawa à Tokyo. Les grandes tours de Shinagawa se profilent au loin. Le centre de la TOTTO FOUNDATION et du JAPANESE THEATRE OF THE DEAF se niche au cœur d’un labyrinthe de petites rues paisibles avec des jardins. Pour cette rencontre, Mme KOIKE Noriko est mon interprète ; Elle pratique la langue des signes japonaise et parle un excellent français. Deux comédiens sourds ont gentiment accepté de répondre à mes questions : MAMI SUZU et TETSUYA IZAKI. Par un bel après-midi ensoleillé, les mains s’envolent et tourbillonnent, les yeux pétillent de malice… 

.

Daniel : Je réalise une double interview aujourd’hui (rires). Tout d’abord MAMI, en quelques signes comment te présenterais-tu ?

MAMI : Mon nom est Mami SUZU. SUZU veut dire « une clochette » en Japonais. je suis artiste, je suis une actrice et je pratique le KYOGEN (comédie courte qui se joue avec le théâtre Nô). Je m’occupe également de production management.

Daniel : Depuis quand as-tu pris conscience et décidé que tu avais envie de devenir comédienne ?

MAMI : Quand j’étais enfant à l’école primaire j’adorais déjà les livres. Ils nourrissaient mes rêves. Je ne pensais pas encore à cette époque devenir une actrice mais je rêvais de faire quelque chose plus tard, sans en avoir une idée précise. J’avais plein de rêves en tête.

J’ai tout d’abord rencontré le théâtre en participant à des ateliers de théâtre. C’est à ce moment là que j’ai pensé devenir comédienne. Ensuite j’ai rencontré des acteurs et j’ai vu des pièces de théâtre.

Daniel : Même question pour IZAKI, comment te présenterais-tu en quelques signes ?

IZAKI : Je m’appelle Tetsuya (ce qui veut dire « ne pas dormir » « nuit blanche ») IZAKI, je me présenterais avec le signe de l’oiseau.

Daniel : Pourquoi choisis-tu l’oiseau ? Est-ce l’animal qui te représente le mieux ?

IZAKI : J’aime bien les oiseaux, j’aime les imiter. Quand j’étais petit, j’allais à l’école primaire pour les enfants sourds. A cette époque nous n’avions pas le droit de pratiquer la langue des signes, c’était interdit ! Il nous fallait imiter les voix !

Je me souviens qu’un jour je me suis opposé à l’instituteur qui nous demandait de nous présenter devant toute la classe en utilisant la voix bien sûr. Moi j’ai décidé de me présenter mais SANS voix, en utilisant seulement les signes et le langage du corps, c’est à dire me présenter tel que je suis. Et j’ai vu que les autres élèves m’applaudissaient !

Un peu plus âgé j’ai le souvenir d’avoir été fasciné par le mime Marcel MARCEAU à la télévision !

Daniel : IZAKI, penses-tu avoir une vie très différente de la majorité des autres gens ? Parce que tu es sourd ou parce tu es artiste ? D’après toi qu’est-ce qui te différencie le plus des autres gens ?

IZAKI : La différence tient avant tout au fait que je suis un artiste.

MAMI : Moi j’ai l’expérience d’avoir déjà travaillé dans des entreprises avec des Entendants. J’ai pu communiquer et avoir des conversations diverses avec les gens et j’ai pu constater de temps en temps une différence par rapport aux autres.

Daniel : Tu as ressenti une différence parce qu’il s’agissait de conversations entre Sourd et Entendant ou bien entre Artiste et Non Artiste ?

MAMI : Les deux, je pense.

Daniel : Y a t’il une différence de vie entre vous deux qui êtes Sourds ET Artistes et les autres personnes sourdes qui elles ne sont pas artistes ?

IZAKI : Oui, oui il y a une différence !! Essentiellement dans la possibilité d’avoir une communication avec les autres.

Daniel : C’est un peu le même problème avec les artistes Entendants qui ne sont pas toujours sur la même planète que les autres gens !

MAMI : C’est bien sûr difficile mais c’est toujours une chance de découvrir des planètes nouvelles ! Je découvre de nouveaux mondes en communiquant avec les autres. Il y a tant de points de vue si variés que je peux apprendre beaucoup.

IZAKI : Lorsque je communique avec des artistes Entendants, pas de problème ça va très bien ! Par contre, avec des Entendants qui ne sont pas artistes, il y a souvent des difficultés. Je sens que ça me demande beaucoup plus d’énergie. C’est moins naturel d’une certaine façon.

MAMI : OUI, oui je suis d’accord !

Daniel : Le thème de mon interview est le rêve profond et secret, que chaque personne porte au fond de soi. Pensez-vous que toutes les personnes sur Terre ont quelque chose de très important à réaliser pendant leur vie ?

MAMI : Oui je pense que tout les gens ont un rêve en eux.

IZAKI : Dans mes rêves, quand je dors, j’ai toujours une grande facilité pour communiquer avec les Entendants ! Peut-être que pendant mon sommeil je profite de mes rêves pour faire de la mise en scène !

Daniel : Est-ce que c’est ton rêve à toi de pouvoir communiquer avec tout le monde ?

IZAKI : Peut-être bien que c’est ça ! Avoir une communication normale avec tous les autres c’est mon rêve.

Daniel : Pourquoi est-ce que la plupart des gens n’arrivent pas à réaliser leur rêve et se contentent d’une vie un peu triste ? D’après vous…

MAMI : Je ne suis pas certaine mais il me semble qu’entre ce que JE VEUX et ce que JE PEUX il y a une différence.

Daniel : C’est intéressant. En France il existe un proverbe qui dit : « Quand on veut, on peut ». Etes-vous d’accord avec ça ?

IZAKI : Au Japon il y a un proverbe : « Quand on aime, on trouve le chemin… »

Daniel : Houlala !! C’est bien ça !! Si on aime, si on a la volonté qui vient du cœur… alors il y aura forcément un chemin qui va se présenter… Mais peut-être que pour changer de vie, si c’est ce que l’on souhaite, on est obligé de prendre certains risques, et prendre des risques cela fait peur… Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà eu peur à un moment de votre vie ?

MAMI : Même s’il y a un risque, J’essaie tout de même de faire ce que je veux.

IZAKI : Dans une vie on essaie d’escalader des montagnes et au sommet on trouve souvent les plus belles fleurs, du moins elles nous semblent les plus belles car on a peiné pour y arriver…

S’ il n’y avait que des montagnes avec des sommets ce ne serait pas intéressant, heureusement il y a des vallées aussi.

Daniel : Ca veut dire que la vie devient impossible si l’on a toujours sans arrêt des efforts à produire. C’est important de savoir où trouver de l’apaisement, des choses qui nous font du bien, des fleurs… Pour toi, dans ta vie quotidienne, à quels moments trouve-tu tes fleurs, les choses qui te rendent heureux ?

IZAKI : Les applaudissements du public !

MAMI : Moi aussi !

Daniel : Donc c’est toujours par rapport au théâtre…

MAMI : Quand je pratique Kyogen, c’est difficile, il faut faire beaucoup de répétitions, le Maître est très exigeant… Au bout de tout ce travail, pour moi c’est très fort lorsque je reçois les applaudissements ne serait-ce que d’un spectateur !

IZAKI : Pour reprendre l’image de la montagne, ce n’est pas seulement une expérience de solitaire, ça peut également être le groupe. Le groupe théâtrale peut arriver au sommet… Même s’il y a des conflits !

Daniel : Aimez-vous la solitude ? Pour beaucoup de gens la solitude est effrayante. A peine rentrés chez eux ils allument la télé pour voir des images ou la radio pour entendre des voix…

IZAKI : Je ne vis pas seul et j’ai beaucoup d’amis. C’est justement pour cela que j’aime la solitude ! Je me sens libre quand je suis tout seul !

(IZAKI fait le signe de l’oiseau)

MAMI : J’aime aussi la solitude. Je me sens à l’aise quand je suis toute seule.

IZAKI : A Tokyo il y a trop de gens. Les maisons sont souvent étroites avec beaucoup de famille.

Daniel : En France, pour les personnes sourdes, depuis toujours, il y avait peu d’éducation, ensuite elles devaient travailler, trouver un métier, c’était souvent le même genre de métier qui leur était attribué, métiers manuels… Maintenant les choses ont changé. Est-ce que ce fut le même problème au Japon ?

IZAKI : Le choix est devenu plus large. Il y a des sociétés qui embauchent des handicapés, c’est la Loi qui les y oblige !

Daniel : C’est la même chose en France, la Loi oblige les entreprises mais beaucoup de Sociétés préfèrent payer une amende à l’état et éviter ainsi l’embauche de personnes handicapées.

Avez-vous déjà eu peur à un moment de votre vie de devoir faire un travail que vous n’aimez pas ?

MAMI : Je pourrais faire n’importe quoi pour vivre !

Daniel : Mais ça te rendrait triste… Tu pourrais faire ça longtemps ?

MAMI : Non pas longtemps ! (rires). Mais jusqu’à maintenant je n’ai pas l’expérience d’avoir fait des travaux que je n’aime pas pendant très longtemps alors je ne peux pas dire.

IZAKI : Mami porte la passion du théâtre en elle alors elle peut faire des travaux qu’elle n’aime pas pour réaliser son rêve !

Daniel : Pensez-vous qu’un artiste soit plus libre que les autres gens dans la vie de tous les jours ? Libre de choisir sa vie, libre dans sa pensée…

IZAKI : Quand je joue une pièce, j’apprends tout d’abord mon rôle, mes dialogues, c’est un cadre qui m’est imposé et que je dois respecter. Et c’est seulement une fois que j’ai appris tout cela que je peux trouver une liberté d’expression qui me correspond. Mais c’est dans le cadre d’une pièce de théâtre car dans la vie quotidienne c’est différent.

Daniel : Moi je voudrais savoir si dans la vie quotidienne un artiste est quelqu’un de plus libre ?

IZAKI : Non dans la vie quotidienne je ne suis pas très libre. J’ai une famille et donc des responsabilités !

(IZAKI mime un oiseau qui vole) 

Daniel : C’est pour ça que ton rêve est de devenir oiseau ! (rires)

MAMI : Le mot « liberté » a une signification différente pour chaque personne. Je pense qu’il y a beaucoup de sens au mot liberté.

Daniel : Dans ce cas dis-moi quelle serait le contraire de la liberté pour toi ? La pire des prisons ce serait quoi ?

(MAMI écrit sur une feuille de papier des caractères japonais qui peuvent se traduire par : il y a une liberté dans une anti-liberté)

Daniel : Pensez-vous qu’un artiste a le devoir d’influencer les autres gens pour qu’ils vivent mieux ?

MAMI : Un artiste doit donner de l’énergie, du rêve et une motivation aux autres !

IZAKI : Un artiste doit inviter les autres au pays des rêves !

Daniel : Dernière question, la plus difficile !

(Mami et IZAKI miment la frayeur)

Daniel : Vous vivez à Tokyo mais aimeriez-vous vivre ailleurs au Japon dans une petite ville, à la campagne ?

IZAKI : Je suis né dans un petit village, mon père était un paysan. J’avais envie de venir dans une grande ville, maintenant je suis à Tokyo depuis l’âge de quinze ans et je pense que c’est vraiment le mieux pour moi.

MAMI : Moi je suis née tout près de Tokyo, alors au contraire, je rêve d’aller vivre à la campagne de temps en temps ! Mais Tokyo est mieux pour vivre tous les jours !

Daniel : Je comprends, pour les sourds français c’est un peu la même chose, ils recherchent des grandes villes pour se regrouper, avoir plus d’activités, sinon dans les villes de campagnes ils sont un peu isolés.

IZAKI : Quand je retourne là où je suis né, je ne peux y passer qu’une semaine, c’est le maximum que je puisse encore supporter !

L’INTERVIEW DE MAMI SUZU ET IZAKI S’EST DEROULEE EN AVRIL 2007 DANS LES LOCAUX DE LA FONDATION TOTTO A TOKYO EN PRESENCE DE MELLE NORIKO KOIKE INTERPRETE.

JE NE REMERCIERAI JAMAIS ASSEZ LES MEMBRES DU JAPAN DEAF THEATER ET DE LA FONDATION TOTTO POUR LEUR ACCUEIL TRES CHALEUREUX ET LEUR COLLABORATION SYMPATHIQUE.

LES PHOTOS DE KYOGEN ONT ETE PUBLIEES AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DU JAPAN DEAF THEATER OF TOKYO – ALL RIGHTS RESERVED.

TRADUCTION JAPONAISE : HARUMI SUZUKI

西品川にて。遠くにくっきりと浮かび上がるのは品川駅周辺のビル群。そんな中、社会福祉法人トット基金に拠点を置く「日本ろう者劇団」は、緑多い静かな路地にひっそりとたたずんでいます。今回の通訳でお世話になったのは小池さんです。日本式手話からフランス語へ素晴しい通訳をして頂きました。天候に恵まれたある美しい午後、ろう者でありながら役者として表現し続ける、鈴 まみさんと井崎 哲也さんが私の質問へ手話で答えて下さいました。2人の羽ばたくように旋回するように動き続ける手と、茶目っ気たっぷりの目線が印象的でした。

ダニエル(以下D):今日はお2人同時にインタビューです(笑)。まず、まみさんから手話で自己紹介をお願い出来ますか?

まみ:私は鈴まみ、と言います。アーティスト、そして役者として現在狂言を演じています。またプロダクションマネージャーも務めています。

Daniel:いつ頃から俳優になりたいと思い、そして決断をしましたか?

まみ:小学生の時すでに本を読むことが大好きでした。夢が広がる感じがして。さすがにその時はまだ俳優になりたいなんて思っていませんでしたが、夢は沢山ありました。正確に何になりたいという思いはなかったのですが、いつも私の頭の中は夢で一杯でした。ある日、演劇研究会に参加した事がきっかけで演劇に出会い、その時俳優になろうと決意したんです。その後、他の俳優さんに出会い色々な作品を観劇したりするようになりました。

Daniel:では、井崎さんも同じく自己紹介をお願い出来ますか?

井崎:井崎哲也です。哲也は同じ読みで徹夜、とも書きますね(笑)。手で鳥の動きをしながら自己紹介しようと思います。

Daniel:なぜ鳥なのですか?鳥が自分に一番合うからですか?

井崎:私は鳥がとても好きで鳥の真似をします。私は小学生のとき聾学校に通っていたのですが、その時代手話を学ぶ事は禁止されていたんですよ!ただひたすら声を真似して訓練するのみでした。今でも良く覚えているのですが、ある日クラスの担任に皆の前で声を出して自己紹介するように言われ、嫌だったので反抗して、自分のありのままを、手や身体をつかったしぐさで自己紹介をしたんです。そうしたらクラス中の喝采を受けてしまって! もう少し大人になってから、テレビでパントマイムのマルセル・マルソーを見たときの事も覚えています。とても魅了されました。

aniel :井崎さん、あなたはろう者であったり俳優である事で、他の多くの人たちとは違う人生を歩んでいると感じますか?自分と他の人との一番の違いは何です か?

井崎:他の人と違う事は何よりも大切ですね、私はアーティストですから。

まみ:私は会社に勤めていた時、耳の聞こえる人と一緒に仕事をした事があります。彼らと様々なコミュニケーションを取る事が可能でしたが、そうしいているうちに時々、自分と周りの人との違いを感じるようになりました。

aniel:それは、ろう者(あなた)とそうでない者がコミュニケーションを取る事から感じたのですか、それともアーティストとそうでない人との違いからですか?

まみ:たぶん、その両方だと思います。

Daniel :では、あなた達のようにろう者でありながらアーティストである人々と、アーティストではないろう者の人々には何か違いがあると思いますか?

井崎:根本的に違いますよ!(アーティストであれば)他の世界でのコミュニケーションの可能性が広がります。

Daniel:耳の聞こえるアーティストも実は同じ問題を抱えているかもしれませんね。違う世界の人とはなかなかうまくいかない。

まみ:難しい問題ですが、新しい世界を知る事は1つのチャンスでもありますよね!人はみな違った観点や考えを持っていて、コミュニケーションを取ることで違いを知る事が出来る、そこから多くのことを学ぶわけですから。

井崎:実は、アーティスト同士だと耳が聞こえても聞こえなくても関係ないと言うか、何も問題なくコミュニケーションが取れるんですよ。ところがアーティストでない人とはなんだかとても難しい。一生懸命説明しないと伝わらない。自然になれないな、と感じる事がよくあります。

まみ:あ~私も全く同じように感じます!

Daniel :さて、私のインタビューのテーマに「夢と秘密」というのがあるのですが、人はそれぞれ心の奥深くにそれらを持っていますよね。全ての地球上の人間はみんな、実現するべき夢があって生まれてきたと思いますか?

まみ:はい。私は全ての人はみな夢を持っていると思います。

井崎:私は寝ている時、夢の中では耳の聞こえる人たちと実に簡単にコミュニケーションしているんです。もしかしたら夢を見ている間に舞台を演じているのかもしれないな。

Daniel :みんなとコミュニケーション出来る事、それはあなたの夢ですか?

井崎:そうかもしれないですね。全ての人とスムーズにコミュニケーションを取る事、それが私の夢かもしれません。

Daniel :何故、多くの人は自身の夢を実現出来ず、どこか妥協して生きているのでしょう。お2人はどう思われますか?

まみ:よくわからないけれど…「したい」事と「出来る」事の間には、やはり違いがあるような気がします。

Daniel :興味深いご意見です。フランスではこんなことわざがありますよ。「したければ、出来る」。同意されませんか?

井崎:日本だと「好きこそ物の上手なれ」って言いますね。

Daniel :同じですね!好きな事を欲する気持ちがあれば道は開ける、という事です
ね。でも時に、夢をかなえるために人生そのものの軌道修正をする場合もありますね。それには大きなリスクを伴う事もありますね。リスクを恐れてしまうことも…。お2人はどうですか?そのような経験がありますか?

まみ:私はリスクを伴っても、自分のしたい事を全て挑戦してみたい性格です ね。

井崎:人生は山を登るようなものです。山頂で美しい花を見つけた時、それが何よりも美しいと感じるのは到着するまでの苦労があるからなのです。いつも頂上しかなかったら興味が湧きませんね。谷があってこその喜びなのです。

Daniel :という事は、いつも苦労だけでは人生は辛すぎて続けられない、という意味にもなりますね。ほっとする時間や気持ちがいいと感じる事、美しい花をどこで見つけられるか…それも大事だという事ですね。井崎さんにとって、幸せの花はどんな時に現れますか?

井崎:それは終演後お客様の拍手を聞いた時ですね!

まみ:わたしもです!

Daniel :という事は、やはり演じる事が2人にとって喜びだという事ですね。

まみ:狂言を演じるってとても難しいんです。リハーサルの数は多いし師匠の指示もレベルが高くて。でも達成したときは、例えそれがただ1人のお客様の拍手であっても嬉しいと感じるはずです。

井崎:先ほどの山登りの話に戻りますが、山は何も孤独に1人で登るだけではないですね。グループ活動という事もある。様々な葛藤を乗り越えて、まるで劇団の皆でゴールに辿りつくように…。

Daniel :孤独は好きですか?多くの人にとって孤独とは恐ろしいものです。例えば、帰宅して何も聞こえないと寂しいからすぐにテレビやラジオを付けたり…。

井崎:私は1人暮らしではないし、友達といるのも好きです。でも、だからこそ時々1人になる時間も好きになれるのかもしれない。1人でいる時間は自由になれるんです。

(と、鳥のポーズ)

まみ:私も1人の時間、好きですよ。1人でいる時は心地よいです。

井崎:東京はとにかく人が多すぎます。家族で住むには家は狭いし。

Daniel :フランスでは、昔からろう者のための訓練機関がとても少なく、仕事はいつも大体同じ内容しかありません。例えば手作業で行う単調な作業とか…。最近は少し変わったとも聞きますが。日本ではどうですか?

井崎:仕事の選択は広がっているようです。身障者を雇う企業も出てきました。法律で定められているから、なのですけどね。

Daniel :フランスと同じですね。法律で義務化する。でも、多くの企業は身障者を雇うよりも国に罰金を支払う方を好む傾向があります。
お2人は今まで、自分の好きではない仕事をしなくてはならない事を恐れた事がありますか?

まみ:私は生きるためなら何でもしますよ!

Daniel:それに喜びを感じなくても…ずっと長い間続けられますか?

まみ:ずっとは続けられません(笑)。私は今まで好きでない事を長い間強制された事がないので、これについては何も言えませんね。

井崎:まみさんは演劇に情熱を注いでいるから、夢の実現のためなら何でも出来るでしょう!

Daniel :アーティストは毎日決まったリズムで働くサラリーマンよりも自由だと思いますか?自由に人生を選択し、自由な考え方で生きる…

井崎:私は演じる時、まず自分の役・セリフを覚えます。それは自分に課した義務であり守るべき事です。でも1度覚えてしまえば後は自由。自分に合った表現を見つける作業に入ります。でも、これは演劇の世界だけの話であって現実の世界はそうは行きませんね。

Daniel :アーティストたちは現実の世界でも自由かと思っていましたが?

井崎:現実はそうもいきませんよ(笑)。家族もいるから責任だってあるし!

(井崎:鳥が飛び立つマネ)

Daniel :なるほど、それで鳥になりたいってわけですね(笑)!

まみ:自由という言葉は人それぞれにとって意味が違うでしょうね。

沢山の意味があるように思います。

Daniel :では、まみさんにとっての自由とは?そして不自由とはなんですか?

まみ:(紙に「不自由の中の自由もある」と書く)

aniel :あなたはアーティストとして、人々にもっと幸せを感じてもらうために、やるべき事があると思いますか?

まみ:アーティストは、夢とやる気のエネルギーを与えるべき存在だと思いま す!

井崎:アーティストは、人々を夢の国へ誘う存在でもあるべきですね!

aniel:では最後に一番難しい質問ですよ!

(怖がるしぐさをする、まみと井崎)

aniel :お2人は現在東京都内にお住まいですが、地方や田舎で生活してみたいと思いませんか?

井崎:私は小さな村の生まれで、父は農家を営んでいました。都会に出たかったので15歳の時から東京に移りました。私には東京が一番合うと思います。

まみ:私は東京のすぐ近くで生まれたので、井崎さんとは反対ですね。最近田舎に住んでみたいと思う事があります。でも東京はやっぱり便利で住みやすいところです。

aniel :わかります。フランスで生活するろう者も同じような感じです。大都市の方が仲間や活動場所が多いからですね。田舎では孤独になってしまうでしょう。

井崎:私は実家に帰ると1週間しかいられませんよ。それが耐えられる限界 です!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :